Bijou contemporain et projection vidéo: Le projet Présence absence présenté au Centre d’exposition de Mont-Laurier

Présence_absence_MtLaurier.jpg

En montage d’une des installations de l’expo. Crédit photo: Marc Boutin

Amorcée en 2012 par les artistes Katia Martel et Marc Boutin, le Projet Présence absence présente un travail de recherche et de création autour des thèmes de l’occupation du territoire, de la mémoire et de la disparition d’anciens lieux d’occupations humaines.

L’exposition à d’abord été présentée au Centre d’exposition de Val d’Or, à la Maison de la Culture d’Amos puis certains bijoux de l’installation, lors de l’exposition collective Le Labo, Nouvelles perspective du bijou contemporain au Québec. Aujourd’hui, Présence absence se développe et poursuit sa route au Québec pour être maintenant présentée dans la région des Hautes Laurentides, au Centre d’exposition de Mont-Laurier. L’exposition est en place du 06 septembre au 27 octobre 2018.

D’autre photos sont à venir, mais d’ici-là bonne visite si vous passez par le Centre d’exposition de Mont-Laurier. Aussi j’aimerais dire un grand merci à l’équipe du Centre de Mont-Laurier et aux citoyens, nous avons adorés notre séjour pour faire le montage de l’expo dans votre belle ville. 🙂

Pour consulter le site web du Centre d’exposition de Mont-Laurier c’est par ici

Mes œuvres sélectionnées pour la triennale en métiers d’art 2018!

La deuxième édition de la Triennale en métiers d’art, qui se tiendra du 21 juin au 2 septembre 2018 au Centre d’art Rotary de La Sarre, présentera les dernières créations de douze artistes provenant de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais. Rappelons que la Triennale en métiers d’art est une initiative du Centre d’art Rotary en partenariat avec l’Espace Pierre-Debain, la galerie en métiers d’art de la Ville de Gatineau. Elle accueillera l’exposition à son tour du 15 septembre au 28 octobre.

Ce collectif présentera les dernières créations de douze artistes issus des quatre coins de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais. Cette année, l’exposition accueillera les œuvres de :

Abitibi-Témiscamingue
Nancy Couturier, Ville-Marie
Diane Auger, Rouyn-Noranda
Christel Bergeron, Val-Paradis
Katia Martel, Senneterre logo-triennale-2018
Diane Lemieux, Val-d’Or
Francyne Plante, Val-d’Or

Outaouais
Louise Bergeron, Gatineau
Mustapha Chadid, Gatineau
Thoma Ewen, Val-des-Monts
Diane Lemire, Chelsea
Paula Murray, Chelsea
Raymond Warren, Bois-Franc

En plus de ces artistes, le Centre d’art Rotary présentera le travail de l’artiste verrier Montserrat Duran Muntadas, récipiendaire du Prix de la relève Jean-Cartier en 2017 au Salon des métiers d’art de Montréal et du Canadian Clay and Glass Gallery.

p3

Mon travail sélectionné par Co-Adorn Art Jewellery Society ..

Picture

Mon travail présenté à la Galerie Studio 21 | Fine Art Gallery dans le cadre de l’exposition collective Conversation Starter.

La conversation autour du bijou d’art Canadien se développe. Les bijoux conceptuels posent des questions, apportent des réponses et éveillent de nouvelles normes pour l’art.  L’exposition du nouveau réseau d’artiste Co-Adorn Art Jewellery Society dédié à la promotion du médium du bijou artistique en Nouvelle-Écosse; Conversation Starter, aura lieu à la galerie Studio 21 | Fine Art Gallery de Halifax, Nouvelle-Écosse, du 8 juin au 5 juillet, 2018.

Un aperçu de mes pièces sélectionnées: ici

 

 

Les artistes participants: Rebecca Hannon, Meris Mosher, Melanie Denis, Mary Lynn Podiluck, Magali Thibault Gobeil, Kim Paquet, Katia Martel, K. Claire MacDonald, Jiaqi Li, Janis Kerman, Jan Smith, Emily Blair Wareham, Clarissa Long, Carolyn Young, Borguesse Mozaffarian, Violeta Izquierdo, Anneke Van Bommel, Abigail Biro, Alex Kinsley, Berkeley Brown.

Jurys: Deborah CarverCatherine Allen and Charley Young

Conversation Starter: Co-Adorn Annual Juried Members Exhibition

Wearable art creates many connections from the conventional to the obscure. Adornment allows for artistic innovation beyond the maker and their medium; unleashing creativity nurtured by exploring unconventional materials and developing non-traditional definitions of value. A diverse gaze is established: ‘the body, the gallery, and the public sphere’. Generated within each scope a separate ‘conversation piece’ emerges, individually promoting discourse surrounding art. Debatably, the most captivating discussions are found in juxtaposition of the visual exchange concerning ornament and public sphere. The desire to embellish our outer appearance is part of our basic human instinct and natural curiosity. Yet, the true art of jewellery relates to the process of an artist using any raw material at hand to express an idea or emotion. The conversation for Canadian Art Jewellery is growing. Conceptual jewellery is posing questions, providing answers and awaking new norms for art.

The exhibition will be held at Studio 21 | Fine Art Gallery in Halifax, NS, June 8 – July 5, 2018.
As the sponsoring venue for « Conversation Starter », Studio 21 Fine Art intends to use « Conversation Starter » as a launch pad towards an offering of art jewellery in its inventory and in the gallery, at Art Fairs and online.

Jurors: Deborah CarverCatherine Allen and Charley Young

My work selected: here

Espace habité / Inhabited space, à Parcours bijoux 2017, en résumé..

« Espace habité / inhabited space réunit treize jeunes créatrices de bijoux contemporains qui actuellement se démarquent par leur intention artistique. Depuis quelques années, le bijou contemporain québécois s’est fait remarquer dans le cadre d’événements internationaux. Cette exposition à l’Institut National des Métiers d’Art à Paris souligne ce nouvel enthousiasme. Initié par Stéphane Blackburn et Noel Guyomarc’h, ce projet permet de faire découvrir en dehors de nos frontières l’impulsion créatrice de ces artistes qui composent une nouvelle génération au Québec.

Ce titre Espace habité / inhabited space fait référence à la provenance géographique et à l’expression culturelle commune des artistes sélectionnées, chacune cependant avec son espace créatif distinct.  Le langage plastique des œuvres démontre la richesse et la diversité issues d’une région perçue parfois éloignée et habituellement illustrée d’images fantasmées d’espaces infinis et sauvages. Les intentions artistiques référent avant tout au regard que chacune pose sur son entourage, sur des préoccupations environnementales, sociales parfois politiques, personnelles, bref des thématiques universelles.

Ces différentes collections proposées reflètent l’actuelle production du bijou de création au Québec. Stimulantes pour la génération à suivre, ces créatrices s’inscrivent dans le mouvement international du bijou contemporain.  Les commissaires sont heureux de présenter après Barcelone,  cette exposition  à l’Institut National des Métiers d’Art de Paris, cet automne dans le cadre de Parcours Bijoux 2017. »

https://parcoursbijoux.com/lieux/espace-habite-inhabited-space-nouvelles-perspectives-du-bijou-contemporain-au-quebec/

Du 27 sept au 15 déc

VERNISSAGE 27 SEPT 2017 À 18H

DATE EXCEPTIONNELLE :
30 SEPT 2017
 À 14H30 : CONFÉRENCE
L’histoire du bijou de création au Québec, animée par Noel Guyomarc’h

Et notre belle gang est:

ALTSCHULER Silvie,BRUNET Marie-Maude,DELL’ANIELLO Émilie,DESMARAIS Gabrielle,G. CASTONGUAY Marie-Éve,GRANCHE Catherine,GUILLAUME Aurélie,MARTEL Katia,RÉBILLARD Anne-Marie,SHEEDY Catherine,THIBAULT-GOBEIL Magali,TRUDEL Émilie,VALLÉE Anne-Sophie

 

 

Notre exposition en bijou contemporain Espace habité/Inhabited space à Paris durant Parcours bijoux 2017 cet automne!

« Événement majeur et international en joaillerie contemporaine, Parcours Bijoux 2017 présente une soixantaine de projets, expositions et conférences, réunissant des artistes et chercheurs venus de nombreux pays. Galeries, musées, institutions et espaces publics deviennent la vitrine d’une création polymorphe qui conçoit le bijou en tant qu’objet à la fois social, anthropologique et esthétique.

Si le bijou contemporain échappe à une définition stricte depuis plus de cinquante ans maintenant, c’est peut-être que celle-ci ne saurait satisfaire le vaste panorama des approches individuelles de chaque artiste. Ce bijou multiple et mouvant est composé d’autant de formes et d’interprétations qu’il y a de créateurs, et donc de parcours, de savoir-faire, d’histoires personnelles, d’intentions. Ni bijou fantaisie ni haute joaillerie, il peut cependant oser devenir les deux à la fois. Tout comme il peut être autant expressif, poétique, ludique, réjouissant, dérangeant, effrayant, que simplement beau.

Ce bijou a toujours navigué au cœur même de l’interdisciplinarité si chère au monde de l’art aujourd’hui. Il forme à lui seul un univers complexe situé quelque part à la croisée de l’art contemporain, de l’artisanat, de la mode, des métiers d’art et du design… »

Parcours Bijoux se déroule du 25 sept au 30 nov.

Pour voir tous les événements c’est ici: https://parcoursbijoux.com/

Et pour notre exposition Espace habité / Inhabited space (un must) c’est ici : https://parcoursbijoux.com/lieux/espace-habite-inhabited-space-nouvelles-perspectives-du-bijou-contemporain-au-quebec/

 

 

Espaces habités/Inhabited space, mon travail récent en joaillerie contemporaine présenté à la Galerie Amaranto Joies de Barcelone

Du 6 au 22 avril 2017 la galerie Amaranto Joies de Barcelone présente l’exposition Espaces habités/Inhabited space un projet des commissaires Stéphane Blackburn et Noel Guyomarc’h. Le collectif est formé de 13 joaillières contemporaines Québécoises dont j’en suis et je vous jure que c’est tout un honneur mais aussi tout un bonheur!

Pour ma part j’y présente neuf œuvres de la Série femmes, réalisées en 2017 ces pièces s’inscrivent en continuité avec le travail que j’ai présenté en 2016 et 2017 dans la galerie Noel Guyomarc’h de montréal, L.A.Paï de Ottawa et Materia de Québec lors de l’exposition collective Le Labo, nouvelles propositions du bijou de création au Québec. Ya pas à dire, la série femmes fait du chemin.

Suivez le lien vers le site de la galerie Amaranto joies pour un aperçu de certaines des pièces que nous y présentons.
http://amarantojoies.blogspot.ca/2017/03/espace-habite-inhabited-space.html